Connais tu bien la chèvre ?

La chèvre est un animal intelligent, vif et hardi : elle n'hésite pas à grimper dans les arbres ou en haut d'un rocher pour atteindre les végétaux qu'elle convoite. En cela elle ressemble à son cousin sauvage le bouquetin . On dit de la chèvre qu'elle est têtue,capricieuse et même querelleuse ! Et c'est vrai que, dans un troupeau il y en a toujours qui se chamaillent : elles s'affrontent tête contre tête, c'est une de leurs façons de s'exprimer entre elles.
Et pourtant la chèvre à bon caractère et se laisse facilement apprivoiser .

Ma chèvre.

Promènes toi sur le dessin pour trouver les caractéristiques de ma chèvre.

Les races de chèvres.

En France il existe 6 grandes races de chèvres qui se reconnaissent à leur couleur, la forme de leurs cornes de leur taille . Les deux races le plus couramment élevées pour leur lait sont la chèvre Alpine (ou Alpine Chamoisée) et la chèvre Saanen .


La chèvre Angora.

Elevée pour ses poils longs et soyeux que l'on tond deux fois par an et avec lesquels on fabrique une laine très fine, le célèbre mohair.


L'Alpine chamoisée.

Originaire des Alpes, elle doit son nom à sa ressemblance avec le chamois. Pelage brun-roux plus ou moins foncé avec une ligne noire sur le dos. Très répandue en France pour la production de lait.


La Poitevine.

Pelage de couleur brune marqué de blanc au ventre, aux pattes et la tête. Très nombreuses autrefois en Poitou, plus rare et protégée aujourd'hui.


La Pyrénéenne.

A long poils, bruns ou noirs, parfois blancs. Ses cornes retombes vers le bas. Race aujourd'hui protégée parce qu'elle est devenue rare.


La Rove.

Elle vient de Provence et de corse. Elle se satisfait des végétaux des zones arides. Tu la reconnaîtras à ses grandes cornes de taille parfois impressionnante.


La Saanen.

D'origine suisse. Pelage entièrement blanc. C'est la race la plus grande. Tu verras cette race laitière dans toutes les régions de France.



Le calendrier de la chèvre.

  Naissance du bébé. On l'appelle soit le cabri, le chevreau ou le biquet.
À 2 mois La chevrette. est sevrée, elle ne reçoit plus de lait et mange du foin, des céréales et plus tard dans le printemps de l'herbe, comme les chèvres adultes.
À 7 mois La jeune chèvre est saillie pour être fécondée.
  Gestation : la chèvre fécondée porte son ou ses futurs cabris pendant 5 mois.
À 12 mois Elle donne naissance à 1 ou 2 cabris : c'est la mise bas. Elle se met à produire du lait et cela durera environ 10 mois.
À 19 mois 7 mois après la naissance de ses cabris, la chèvre est à nouveau saillie et fécondée.
À 20 mois Durant 2 à 4 mois la chèvre n'est plus traite : son corps se repose en attendant la naissance des prochains chevreaux.
À 24 mois Nouvelle mise-bas : la chèvre se remet à produire du lait.
  ...Et ainsi de suite...


Le sais-tu ?

Une chèvre donne 2,5 à 3 litres de lait par jour, soit en moyenne 800 litres par an. Et il faut de 0,6 à 60 litres de lait pour faire un fromage.

Elle boit 8 litres d'eau par jour en moyenne mais peut boire jusqu'à 20 litres quand il fait chaud.

Une chèvre adulte mange 3 kg de foin (matière sèche) par jour ou sinon 15 kg d'herbe fraîche. Elle est délicate, elle fait le tri dans les aliments qui sont à sa disposition (peut gaspiller 30 à 40 % du foin qu'on lui donne).

Elle apprécie les jeunes pousses des arbustes et des arbres. En Provence, on utilise d'ailleurs des chèvres pour débroussailler, ce qui protège la forêt contre les incendies. Mais dans un herbage, gare aux arbres fruitiers! Et aux abords de la maison gare aux fleurs !


La chèvre est un ruminant.

La chèvre rumine, ce qui lui permet de digérer les plantes les plus coriaces. Comme la vache et la brebis, la chèvre dispose d'un estomac composé de 4 poches.

L'herbe descend d'abord dans la panse. Attaquée par des milliard de micro-organismes (tous petits êtres vivants que l'on appelle aussi microbe, visible seulement au microscope) l'herbe devient toute molle.

Puis la rumination commence : l'herbe ramollie remonte en boulettes jusqu'à la bouche de la chèvre qui la mâche longuement et la transforme en bouillie.

Bien mastiquée, l'herbe repart alors dans les poches suivantes de l'estomac où elle est transformée en éléments nutritifs microscopiques.

Après la digestion complète, ces éléments nutritifs passent alors dans le sang pour alimenter tous les organes du corps et la mamelle en particulier.

Je suis le mâle.

Le bouc est plus gros et a un poil plus fourni que la chèvre. I l dégage une odeur très forte. Les boucs ont une barbe, ainsi que certaines chèvres. Mâles et femelles ont des cornes; s'ils n'en possèdent pas on dit qu'ils sont motte. Le pelage de la chèvre n'est pas doux. Mais cette robe cache une couche de poils duveteux : le cachemire. Les pampilles (ou pendeloques) sont des excroissances de chair recouvertes de poils et situées à l'encolure; tous les caprins n'en possède pas.


Ma maison : la chèvrerie.

Les chèvres sont enfermées pratiquement 6 mois de l'année dans la chèvrerie. Ceci est dû au fait que la ferme est située à 1000 m . Il fait froid l'hiver, il y a souvent de la neige. Il ne faut pas de courant d'air, ni d'humidité à l'intérieur des locaux, car la chèvre est sensible et risquerait de tomber malade.



Les expressions.

Je prête mon nom à plusieurs expressions. Trouves leur signification!

  • >Tu vas me rendre chèvre
  • >Ménager la chèvre et le chou
  • >Sentir le bouc
  • >Porter le bouc

  • Tu peux peut être en trouver d'autre !